Toute l'INFO sur la course de cote auto moderne et vhc, * VIDEO EMBARQUEE DE TOUTES LES COURSES DE COTE *
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
CTF Performance

  http://www.ctf-performance.fr/

XAP Electronique

 

http://www.xap.fr/

SJ-3P
Tel : 04 89 71 80 46
SetUp Suspensions
Tél : 04 94 81 20 53
BPS Racing
Tel : 04 67 20 22 28
TRI Competition
Tél : 04.76.36.80.00
SNRA
Hervé ou Bruno au : 03.22.90.37.41
Daluz Développement
Tel : 02 40 68 88 02
Protech Monte Carlo

Partagez | 
 

 cc de Coligny (01) 11-12/07/09 EV "EPREUVE ANNULEE"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Messages : 5030
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 8
Localisation : sur coursedecote.net

MessageSujet: cc de Coligny (01) 11-12/07/09 EV "EPREUVE ANNULEE"   Mar 2 Juin - 18:34

ASAC de l'Ain
tél : 06.76.14.65.55
mail : asac.ain@orange.fr

Après un an d'interruption la course de cote de Coligny est de retour le 12 juillet 2009
Le réglement et l'engagement son disponible en telechargement sur le site de la course
http://www.coursedecotedecoligny.org/
En esperant que vous serez nombreux a venir
Salutations sportives
L'écurie revermont

Réglement ici
Engagement ici





Dernière édition par Admin le Jeu 16 Juil - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coursedecote.net
Admin

avatar

Messages : 5030
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 8
Localisation : sur coursedecote.net

MessageSujet: Info LE PROGRES de Lyon   Jeu 16 Juil - 16:58

La déception sera grande pour les quarante-deux concurrents engagés à ce jour dans la course de côte de Coligny, et pour tous les amoureux du sport auto en général. Mais la 28e édition de l'épreuve n'aura pas lieu, comme en 2008, où l'épreuve avait également été annulée quelques semaines avant.

Comme l'an dernier, l'annulation est la conséquence indirecte du drame du 13 mai 2007. La voiture d'un concurrent était sortie de la route et avait fauché deux spectatrices allongées dans l'herbe. Nelly, 16 ans, était décédée, et Natacha, 21 ans, avait été gravement brûlée. Les organisateurs du rallye ont été poursuivis en justice pour homicide involontaire en raison du placement de filets de sécurité non conformes au plan approuvé par la préfecture. Ils ont été condamnés : Jean-Louis Laudet, alors président de l'Écurie du Revermont, à six mois de prison avec sursis et dix ans d'interdiction d'organiser des courses, et l'Asac (Association sportive de l'Automobile-Club) de l'Ain à 50 000 euros d'amende dont la moitié avec sursis.

« Nous étions partagés sur l'idée d'annuler, expliquait hier Guy Vignand, président de l'Asac, parce que beaucoup étaient remontés face aux menaces de venir empêcher l'épreuve. On se demande dans quel État on est… »

Mais c'est la réunion de la commission de sécurité, mercredi matin sur place, qui a fait pencher la balance. La gendarmerie était opposée à la tenue de l'épreuve en raison des risques de troubles à l'ordre public. Et les demandes de la commission étaient intenables en si peu de temps : reculer encore le public, renégocier avec les riverains, fournir des coupes topographiques des lieux…

Maintenant, se pose le problème de la course auto dans l'Ain.

Pour celle de Bettant (8 et 9 août) : « Où va-t-on mettre le public ? À force de reculer, il sera bientôt dans le bois… », se demande Guy Vignand.

Et de s'interroger sur les moyens de faire respecter les zones d'interdiction, avec un public qui n'a pas toujours conscience du danger. Comme lors du rallye Ain-Jura le 13 juin où un enfant de 5 ans était mort.

« Sur un rallye il faut toujours être sur le qui-vive, jamais assis, nous devons responsabiliser le spectateur », explique le président de l'Asac qui souhaite que ce ne soit pas un vœu pieux. « Dans l'Ain, nous avons toujours été en pointe sur la sécurité. Maintenant, il va nous falloir réfléchir tous ensemble à la question. Il faudra peut-être aussi fusionner les trois associations sportives pour pallier la baisse du bénévolat. »

Guy Vignand souhaite avancer et envisage déjà une table ronde sur le sujet.

Frédéric Boudouresque

Bruno Sotty : « Le gros problème, c'est de faire respecter les règles »
Bruno Sotty est ancien coureur automobile (notamment dix participations aux 24 heures du Mans) et avocat de la Fédération française de sport automobile (FFSA).

Pourquoi avoir fait appel du jugement condamnant les organisateurs de la course ?
C'est la première fois que je vois un président condamné aussi lourdement. Il y a déjà eu des interdictions d'organiser une course limitées à deux ou trois ans.

Dix ans pour un passionné, c'est terrible. Et puis demander à une association de verser 25 000 d'euros d'amende, c'est la tuer.

Mais alors qui est responsable de l'accident ?
C'est la faute à pas de chance, il faut l'accepter. Jamais personne n'aurait pu imaginer qu'une voiture sortirait à cet endroit-là.

Si les organisateurs ont fait une bêtise avec ce plan qui était le même depuis des années et n'a pas été respecté, pourquoi la commission de sécurité de la préfecture n'a pas été mise en cause également ?

Ils viennent contrôler le mercredi ou le jeudi quand rien n'est mis en place sur le terrain. En Saône-et-Loire, il y a deux ans, la gendarmerie a bien été condamnée pour le décès d'un homme dans un endroit interdit.

Moi, je dis qu'une telle commission doit servir à quelque chose, venir sur place le jour de la course et qu'il y ait une co-responsabilité.

Le sport automobile doit-t-il se remettre en question sur la sécurité ?
La fédération a fait d'énormes progrès sur la sécurité et on n'en tient pas compte. Je rappelle que dans l'accident mortel du rallye Ain-Jura , il y avait des panneaux d'interdiction et le spectateur a fait un kilomètre dans les bois pour aller au bord de la piste.

Le gros problème, c'est de faire respecter les règles, dans un monde d'irresponsabilité et d'incivisme.

Sur les courses, quand les commissaires demandent aux spectateurs de partir, on les envoie bouler, ou alors ils reviennent après.

Aujourd'hui, on rentre dans la cage aux lions, on se fait bouffer le bras, et on dit « oui mais on m'a laissé entrer. »

Les organisateurs de course, tous ces bénévoles qui donnent du temps et de l'argent, ils sont écœurés.

Propos recueillis par Frédéric Boudouresque

« Il ne fallait pas la faire »
« Je leur avais donné mon avis. Pour moi, par élégance pour les familles, il ne fallait pas la faire ». Jean Bernadac, le maire de Coligny, a appris avec satisfaction l'annulation de la course. Avant leur choix, il s'était d'ailleurs réservé la possibilité de s'y opposer lui-même : « J'espérais qu'ils décident eux-mêmes de cela, qu'il ne leur soit pas imposé, que ce serait plus sain. » Et Jean Bernadac d'expliquer qu'il avait également fait savoir à l'Asac que l'appel en justice n'était pas une bonne chose s'ils voulaient refaire la course un jour. « On connaît la lenteur de la justice. L'appel peut prendre du temps. Dans un an, il ne sera pas passé et je vois mal comment en réorganiser une avant un nouveau jugement. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coursedecote.net
 
cc de Coligny (01) 11-12/07/09 EV "EPREUVE ANNULEE"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cc de Coligny (01) 11-12/07/09 EV "EPREUVE ANNULEE"
» Coligny 2010
» coligny 2009
» Course de Cote de Coligny 2012
» Montée historique Coligny

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Toute l’info concernant la course de côte auto en France :: Course de cote Archives :: course de cote 2009 :: 07/2009-
Sauter vers: